chantiers en cours actuellement


Janvier : La pépinière

Work in progress....

Cette année nous souhaitons optimiser notre espace pépinière. Si d'une part cela nous permet de gérer les semis de manière plus autonome et résiliente, travailler avec des graines c'est aussi pouvoir nous tourner vers des légumes plus rares en pépinières (même biologiques), et pouvoir ainsi présenter une offre variée et des saveurs originales.
Grâce à une couche chaude pour couver les semis, nous espérons ainsi pouvoir vous proposer des légumes primeurs. 
Haaa si seulement les tomates pouvaient déjà arriver en mai ! ;)
Si tout se passe bien (nous ne sommes jamais à l'abri des aléas météos), notre souhait est de faire nos premières récoltes en Avril.  



Novembre : Les haies

ou L'importance du reboisement

Notre vision d'un espace maraîcher productif est qu'il va de pair avec son intégration dans l'environnement qui le rend possible. Et si, bien sûr, faire pousser des légumes est notre premier objectif, contribuer à un espace équilibré, habité, et vivant, est aussi l'une de nos priorités.


Premier Automne sur le terrain : le champs est au repos, les marchés sont terminés,  il est temps de mettre la haie en terre.
Plus de 700 arbres et arbustes ont été plantés en pourtour de terrain. Merci d'ailleurs aux quelques fiers coups de mains !
Le paysage déjà boisé s'enrichira donc bientôt de feuillages colorés, et de fleurs et fruits sauvages dans toute leur diversité. Les oiseaux, hérissons, abeilles, bourdons et papillons trouveront donc ici le gîte et le couvert aussi!


la haie, protectrice de tout un écosystème

C'est tout d'abord une joyeuse ribambelle d'êtres vivants qui se trouveront ainsi accueillis. Et ceux que l'on invite à bras ouverts, ce sont par exemple les coccinelles ou les syrphes (pollinisateur dont les larves se nourrissent de pucerons), véritables compagnons de route du maraîcher. 

Elles sont également un abri pour certaines proies des rapaces, en leur permettant de voyager à couvert. Et nous en voyons tant, des rapaces affamés qui viennent faire leur marché !
Bon, on est bien d'accord que quand ils traquent mulots ou campagnols, on n'interfère pas dans leur business... ;) Les rongeurs sont aussi difficile à réguler qu'ils sont friands de légumes frais !

 

 

Mais planter des haies c'est aussi impacter un écosystème au sens plus large : elles font en effet office de barrière face aux vents desséchants, elles stabilisent les sols par leurs réseaux racinaires, elles offrent de l'humus en perdant leur feuillage, et elles font même un peu d'ombre en été!

Bref, nous avons seulement aperçu les premiers bourgeons, alors maintenant, patience...



La Couche chaude

UNE TECHNIQUE ANCIENNE POUR DES LÉGUmes priMEURS

A l'image des serres chauffées au mazout, dans la production de légumes intensive (et ce, même en biologique), le secret pour des tomates en hiver et des courgettes toute l'année... 
La couche chaude est un moyen tout naturel de chauffer l'espace nécessaire à la levée de semis, et ce, très tôt dans la saison. 
Côté impact carbone, y'a pas photo! 
Recette : du bon fumier bien chaud, bien arroser, couvrir d'une bâche puis d'un voile sur arceaux, et ainsi créer une mini serre auto chauffante. 
Lorsqu'il aura fini son cycle et sera refroidi, il sera utilisé pour enrichir la terre. Et la boucle est bouclée.
.... Preuve que ça marche, grâce à ce système, les bébés tomates ont même survécu aux températures arctiques de début février !