Qui sommes-nous ?

     Après mon exode urbain il y a bientôt 10 ans, j'ai appris un peu sur le tas les ficelles de ce métier très enrichissant. D'abord à Sars-La-Buissière et ensuite à Sivry où avec des collègues producteurs nous avons fondé une coopérative paysanne de vente. Me voilà maintenant installé à Peissant dans le hameau du Brûliau, pour continuer à monter des projets similaires et développer des alternatives à l'ancien monde mortifère, qui impacte autant notre façon de consommer que nos rapports humains.
     
Michaël


      En 2014, j'écrivais un mémoire en anthropologie sur le maraîchage biologique en vente directe.  Ensuite, à l'étranger, j'ai eu la chance de faire du Wooofing dans des lieux où l'alternatif côtoie l'insolite et cela m'a beaucoup inspirée.
Puis la route m'a finalement ramenée à la maison, sur les terres de mes aïeux.

      L'agriculture maraîchère représente pour moi une réponse à bon nombre de problématiques sociétales actuelles.  Produire une alimentation respectueuse du vivant (sous toutes ses formes), c'est investir de l'énergie dans la préservation de notre écosystème, ainsi que dans notre propre bien-être.

      Et ce, sans nuire, ni encourager des méthodes de production déficients et délétères.  

      Réapprendre à produire, à transformer et à consommer des légumes dont on connaît la provenance et le contenu, et ce chacun à son échelle (même rien que dans une jardinière!). C'est comme une revendication, un vote, un pas vers plus de liberté.  Et plus de plaisir ! 
     Eloïse


     

      Il y a 2 ans, à coups de réflexions sur moi-même et ce qui m’entoure, il me fallait me diriger vers une autre activité. 

J’ai commencé à m’instruire et sur un coup de hasard, l’année passée, le maraîchage m’a été proposé. 
      Il s'agit d'un domaine très diversifié en terme d’activités, où l’épanouissement personnel est le maître mot. J’évolue dans une sphère conviviale, dans laquelle j’ai décidé de me lancer. En tant que pépiniériste, je me spécialise sur les plants de légumes et aromates, et ce, tout en gardant les mains maraîchères, bien dans la terre.
     Ce que j'aime ? D’une part, la pépinière est un lieu où je peux observer l’évolution de la graine jusqu'au plant, et c'est très gratifiant. D'autre part, la gestion quotidienne, du plant en plein champ à l’assiette en bout de ligne, vient conclure ce long cheminement. 
     Je me plais à produire des genres et variétés différents, des produits du terroir, qui ont du goût et un sens profond pour ceux qui les consomment. Le retour aux valeurs sûres se passe d’abord là où on les produit.

 

Nathan


La naissance du projet

Hameau du Bruliau, Peissant, Hainaut, Belgique

 

Mars 2020. Bouleversement global nous poussant à nous plonger dans l'action. 


Dans ce contexte, le confinement a été une croisée des destins pour Michaël et moi, précipitant la fusion de nos projets personnels en un projet commun. Et nous avons été portés dès nos débuts par une communauté dont le soutien donne chaud au cœur, et du sens à l'action. 


Nous avons observé tant d'engouement, de curiosité et d'implication autour de notre projet ! Cela nourrit notre foi en d'autres possibles. Merci !

L’agriculture maraichère diversifiée que nous pratiquons se veut la plus respectueuse possible, déployant des rapports humains autour de valeurs communes, tout en nourrissant nos familles avec soin. On aime et on en redemande ! Et puis... nous sommes de plus en plus nombreux à nous y mettre, ça bouge bien, et partout ! (cultivons aussi la positivité)

 

La ferme de mes grands-parents, jadis éleveurs et cultivateurs, est donc devenue un lieu de production maraîchère. Et nous veillerons à continuer à cultiver ici l’amour qu’ils nous ont transmis : celui de leur terre et des merveilles que ces dernières ont à offrir.

 

2020, La Ferme de la Croisette se métamorphose donc en Ferme du Besigneul, empruntant le nom du lieu-dit sur lequel vivront désormais des armées de petits légumes et leurs tonnes de vers de terre ventripotents. Et, nous l'espérons, une myriade d’autres hôtes à plumes, à pattes ou à pieds. 

 

C'est avec détermination et enthousiasme que nous collaborons dans cette aventure, et c'est possible aussi grâce à vous! 

 

Michaël et Eloïse

Saviez-vous que les tournesols sont des dortoirs à bourdons ? :)
Saviez-vous que les tournesols sont des dortoirs à bourdons ? :)